Forum de la Dignité et du Changement Index du Forum
  S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion 
Se connecter pour vérifier ses messages privés
La place de la religion dans la République
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum de la Dignité et du Changement Index du Forum -> Appel aux Algériennes et Algériens -> La place de la religion dans la République
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Brahim YOUNESSI


Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2008
Messages: 83

MessagePosté le: Mer 27 Fév - 09:31 (2008)    Sujet du message: La place de la religion dans la République Répondre en citant

Salam, Azul,

La place de la religion dans la République : nous parlons pas évidemment que de l'islam. D'autres religions sont présentes sur le territoire national, notamment le christianisme. Les Catholiques sont certainement la communauté la plus importante. Nous connaissons tous le rôle que l'église catholique à travers ses institutions éducatives, médicales et caritatives a joué. Elle continue, il faut le dire, d'apporter une aide sociale à certains de nos compatriotes démunis et de répondre à la détresse de nombreuses personnes. C'est le cas dans l'affaire de ce médecin algérien musulman qui, comme le dicte sa déontologie et le serment d'Hypocrate, a prodigué des soins à des malades à la frontière algéro-marocaine, non loin de Maghnia, où s'entassent dans des conditions inacceptables des hommes ("émigrés clandestins") venus d'Afrique subsaharienne. Ce médecin qui honore cette profession a été condamné à deux ans de prison fermes pour avoir fait son devoir de médecin et d'avoir eu un geste d'humanité et de générosité. Accusé de s'être servi des moyens d'un centre de santé de l'Etat, alors que les médicaments utilisés appartiennent à Caritas. Un prêtre a également été condamné dans cette même affaire à un an de prison avec sursis pour avoir, quant à lui, apporté une aide morale et spirituelle à ces hommes désespérés, abandonnés et isolés. Ces condamnations sont injustes, injustifiées et scandaleuses. Un soutien massif doit être apporté à ce médecin et à ce prêtre et ne pas se laisser polluer par le contexte, je veux dire la polémique sur l'évangélisation.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 27 Fév - 09:31 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
EL OUARTILANI


Hors ligne

Inscrit le: 06 Fév 2008
Messages: 2

MessagePosté le: Sam 15 Mar - 23:14 (2008)    Sujet du message: La place de la religion dans la République Répondre en citant

Soutien total à ce médecin qui n'a fait que son devoir et son travail.

Revenir en haut
jnsplu


Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2008
Messages: 62

MessagePosté le: Jeu 27 Mar - 18:15 (2008)    Sujet du message: La place de la religion dans la République Répondre en citant

Il me semble que l'islam est implanté à 99 % en Algérie, à moins qu'il ait régressé. Donc il semblerait qu'il soit plus opportun de parler de la place de l'islam en Algérie et des minorités religieuses. De cette façon on pourrait définir les limites que les tenants des religions minoritaires doivent observer afin de ne pas géner la majorité. Car en démocratie tout est question de quorum n'est ce pas ?
Mais l'islam en Algérie ce n'est pas l'islam et la république si je comprends bien ce qui se dit. Car s'il n'y a aucun
problème concernant l'islam en Algérie, par contre il semble que l'islam et la république soulève des 
questionnements relatifs à la jonction ente droit positif et droit musulman. L'islam étant la religion majoritaire en Algérie, quoi de plus normal que le droit positif puise ses sources dans le droit musulman, c'est ce que je crois
est appelé par les jusristes les sources objectives du droit. Dénier au droit de s'inspirer du vécu social c'est isoler 
le droit de la société. D'un autre coté, il doit être tenu compte de l'évolution de la société et du glissement opéré
dans l'application des règles de droit musulman dans la sphère privée. Je prends l'exemple de la répudiation qui 
est significatif : La règle de droit musulman veut que le mari détienne le lien marital qu'il peut rompre à sa convenance. Cette règle ne se conçoit plus dans notre société car bien que musulman le mari n'a pas la fiabilité
que devrait lui procurer son islamité. Or c'est de cette fiabilité que découle la valeur de cette règle. Le droit positif doit donc restaurer autrement cette fiabilité ou faire prévaloir l'esprit de la règle de droit musulman sur la lettre et ainsi protéger ses sujets les plus faibles.
_________________
http://www.jnsplu.venez.fr/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
afrux


Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2008
Messages: 5
Localisation: KAdebylie

MessagePosté le: Jeu 27 Mar - 20:05 (2008)    Sujet du message: La place de la religion dans la République Répondre en citant

Sachez, monsieur Jnsplu, que le concept de majorité est lié à la pratique démocratique mais il n'a jamais été question dans la pratique démocratique justement que la majorité brime le droit d'une minorité. Il est convenu que la règle de la majorité ne s'impose qu'après l'établissement d'un consensus sur un sujet donné.  Or, le consensus n'est pas encore établi sauf à vouloir l'imposer ce qui relève de l'absence totale de démocratie. Aussi, nous gagnerions  beaucoup  à nous respecter les uns les autres et à respecter les véritables  règles de la démocratie.
 
_________________
Ulac smah ulac!


Revenir en haut
jnsplu


Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2008
Messages: 62

MessagePosté le: Jeu 27 Mar - 21:36 (2008)    Sujet du message: La place de la religion dans la République Répondre en citant

Tu m'apprends quoi là. Tu établis tout seul qu'il y a une minorité en Algérie et qui a des droits ou ai je mal compris ? N'est ce pas à un scrutin libre et démocratique de déterminer les règles applicables aux minorités. Ou bien d'après toi 1% doit imposer son point de vue a 99% sous prétexte de démocratie car il s'agit d'une minorité et qu'il y a un droit des minorités qui se situe au dessus de la volonté de la majorité ? par quel miracle ?
Qu'est ce que cette démocratie qui brime les majorités au profit des minorités ? je voudrais bien que tu m'en dises un peu plus car jsnplu.

D'autre part ce "sache mr jnsplu condescendant" me fait penser que tu ne t'adresses pas au forum mais à ma 
personne que j'essaie  par le biais justement de ce pseudo de rendre impersonnelle car mon propos est de 
servir mon pays et non pas d'imposer un point de vue  qui peut être erroné, je ne prétends pas détenir un quelconque savoir mais une 
capacité naturelle en tant qu'humain à raisonner et à faire fonctionner mes méninges modestement. Maiis si tu veux personnaliser je pourrais éventuellement utiliser même mes noms et prénoms véritables, ils sont Algériens et de ce fait je n'en ai pas honte le moins du monde je ne les utilise pas car je ne vise rien de personnel. Et pour terminer même si mon pseudo est impersonnel, c'est le seul que j'utilise sur le net et je suis 
suffisamment connu avec pour mon sérieux pour ne pas aller gacher le capital crédit qu'il représente.

Enfin, je m'insurge encore une fois contre cette façon de nous appostropher mutuellment dans un débat d'idées qui devrait être serein et transcender nos petites personnes pour viser le bien de notre malheureux pays que cette manière d'être et de penser rend malade.
_________________
http://www.jnsplu.venez.fr/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
zem85


Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2008
Messages: 29

MessagePosté le: Dim 27 Avr - 18:39 (2008)    Sujet du message: La place de la religion dans la République Répondre en citant

Débat intéressant.

Je voudrais qu'on me réponde à la question suivante : Quelle est la finalité du droit objectif (l'ensemble des règles qui régissent une société) ?

Si on me répond par l'ordre comme c'est le cas pour les sociétés occidentales, alors il m'apparaît difficile de puiser dans le droit musulman pour réguler une société car les finalités spirituelles peuvent ne pas coïncider avec la finalité de l'ordre dans une société (certaines règles de droit peuvent être en contradiction avec l'islam).

Comment résoudre ce problème ?


Revenir en haut
jnsplu


Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2008
Messages: 62

MessagePosté le: Dim 27 Avr - 20:42 (2008)    Sujet du message: La place de la religion dans la République Répondre en citant

Pourquoi répondre par l'ordre ? Pourquoi ne pas dire que le droit positif est le fait de transcrire les sources objectives par les sources formelles ? Et assurément les règles de droit musulman en Algérie sont des sources objectives indéniables ! Je crois que les sources objectives, grosso modo sont les faits sociaux déterminants que gènere la société tandis que les sources formelles sont les institutions chargées de mettre en place le droit positif, c'est à dire l'ensemble des règles de droit avec leur dispositif et leur sanction, si je ne m'abuse.

Il est certain que dans les sociétés occidentales, les faits sociaux générés sont très loin de l'empreinte de l'islam et de son emprise qui n'y a pas droit de cité ou n'y fait pas le droit de la cité, tandis que chez nous l'islam fait partie de tous nos actes et de notre réflexion, en tout cas chez la majorité. Et la quasi totalité des faits sociaux y sont étroitement liés et il est le droit de la cité déjà en tant que source objective.

Maintenant pour ce qui est des règles de droit musulman qui ne sont plus suivies par la société actuellement, il y a deux options, soit on considère qu'elles ont perdu leur qualité en tant sources objectives et donc on les élimine du droit positif, soit on considère qu'il faut les prendre en charge et à ce moment là, il faut d'abord les rétablir en tant que pratique sociale. Du militantisme actif en somme.

Une directive venue d'en haut sous forme de texte législatif n'a de chance d'établir l'ordre que si elle est respectée. Elle ne peut être respectée que si elle répond aux aspirations de la société et aux problèmes que celle ci se pose. Si la règle de droit n'obéit pas à ces critères elle risque de ne pas être respectée. Et quelles  que soient les sanctions prévues, son application est compromise dès le départ. Parceque le droit c'est d'abord un problème de respect avant d'être un problème de sanction C'est ce problème qu'on rencontre chez nous et qui fait que le droit positif a perdu toute signification et entrainé dans son sillage meurtrier les autres principes qui régulent les interactions dans la société tels que les principes moraux et religieux. Lorsqu'une loi sur la cession des biens immobiliers de l'état est promulguée juste pour assouvir quelques desseins individuels et que des villas qui coutent des miliards sont soldés à des prix dérisoires à la suite d'une expertise bidon pour être revendues à des prix qui font dresser les cheveux sur la tête on est en droit de se poser la question de savoir si le droit vise réellement l'ordre et je n'ai fait là que citer un exemple et ils O combien ils sont nombreux.

L'ordre que vise à satisfaire  le droit positif est celui qui doit assurer la pérennité de la société et de ses valeurs, spécialement de ses constantes. Or notre droit positif sous la houlette de gens irresponsables est en passe de réaliser l'effet contraire.
_________________
http://www.jnsplu.venez.fr/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
zem85


Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2008
Messages: 29

MessagePosté le: Mar 29 Avr - 19:22 (2008)    Sujet du message: La place de la religion dans la République Répondre en citant

J'ai quelques problèmes avec la définition de certains termes.

Que ce qu'est le droit objectif ?
Quelles sont ses sources ? vous dites (faits sociaux déterminants que génere la société) explicitez ce que vous appellez faits sociaux.

Que ce que sont les sources formelles ? sont-ils les sources du droit objectif ? et si c'est le cas, que sont-ils ?

je pense que je verrais plus clair.

Merci, si vous prenez la peine de répondre.


Cordialement

Nacer


Revenir en haut
jnsplu


Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2008
Messages: 62

MessagePosté le: Mar 29 Avr - 20:11 (2008)    Sujet du message: La place de la religion dans la République Répondre en citant

J'ai parlé de sources. Les sources objectives du droit . Les sources formelles du droit (que tu l'appelles droit
objectif ou droit positif ne change rien sur un plan strictement pratique). Les sources objectives c'est la réalité
sociale, les rapports sociaux, l'interaction entre les gens dans une société qui finit par prendre un certain pli en
raison de tendances conscientes et inconscientes chez les humains et de facteurs innés, parceque le droit est
typiquement humain quoique il existe d'autres sociétés dans la nature que gouvernent les mêmes facteurs
innés.

Ce pli pris dans le déroulement des étapes nécessaires à la communication et aux différents échanges entre
individus sert de base pour l'élaboration de la règle de droit qui ne peut l'ignorer (sauf chez nous, bien
sûr) et s'en servir comme support pour améliorer son rendement dans l'intêrêt social .

Le droit est typiquement humain parcequ'il prend des formes sociales pour son élaboration et sa mise en
application dans une société. Des institutions sont chargées de l'élaborer, d'autres sont chargées de son
application et ou de son interprétation en fonction de critères
prédeterminés. S'il prend sa source(objective) dans la réalité sociale, le droit est mis en place formellement
 ou dans sa forme par des institutions qui constituent les sources formelles ou qui lui donnent forme sa forme
en tant qu'ensemble de dispostifs chargés de réguler les relations sociales et de sanctions chargées de dissuader
et de corriger les déviations.

Les faits sociaux sont définis comme suit par Durkheim:« Est fait social toute manière de faire, fixée ou non,
susceptible d'exercer sur l'individu une contrainte extérieure; ou bien encore, qui est générale dans l'étendue
d'une société donnée tout en ayant une existence propre, indépendante de ses manifestations individuelles.
»
_________________
http://www.jnsplu.venez.fr/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
jnsplu


Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2008
Messages: 62

MessagePosté le: Jeu 1 Mai - 21:42 (2008)    Sujet du message: La place de la religion dans la République Répondre en citant

Cela veut dire bien entendu, vous l'aurez compris, que le droit est un fait social mais
que ses causes aussi sont des faits sociaux.
_________________
http://www.jnsplu.venez.fr/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:46 (2017)    Sujet du message: La place de la religion dans la République

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum de la Dignité et du Changement Index du Forum -> Appel aux Algériennes et Algériens -> La place de la religion dans la République Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
Page 2 sur 6

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com