Forum de la Dignité et du Changement Index du Forum
  S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion 
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Néo-colonialisme, Hogra Favoritisme : Quel Avenir en Algerie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum de la Dignité et du Changement Index du Forum -> Appel aux Algériennes et Algériens -> La problématique économique et sociale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
MASSNSEN


Hors ligne

Inscrit le: 09 Aoû 2008
Messages: 6
Localisation: Alger

MessagePosté le: Lun 13 Oct - 12:58 (2008)    Sujet du message: Néo-colonialisme, Hogra Favoritisme : Quel Avenir en Algerie Répondre en citant

Croyez vous que l'Algérie a été libéré du colonialisme?

Je pense que nous sommes en situation semblable au colonialisme en plus de cela les luttes démocratiques n’ont pas abouties depuis 1988, toujours les libertés d’expressions sont muselées, les partis démocratiques RCD, FFS, … sont exclus des médias lourds, les richesses du pays sont inégalement distribuées, le piston est généralisé, des incompétents sont favorisés à occuper des postes de responsabilité tandis que des incompétents sont exclus et forcés à l’exil. C’est la réalité amère de l’Algérie, pour prouver le contraire je demande à tous ceux qui défendent ou font parti du système qu’ils me répondent sincèrement à ces questions : pourquoi les cadres de l’état et les militaires attribuent par favoritisme net à leurs fils des postes d’emploi à SONATRACH et dans les sociétés pétrolières étrangères tandis qu’ils recommandent aux fils du bas peuple ASSABR et de chercher des postes d’emploi précaires chez les privés ou même des contrats de pré-emploi avec des salaires de misères? Pourquoi l’état n’a pas pris les mesures nécessaires pour contrecarrer le piston ? C’est pourtant facile de légiférer pour obliger les recruteurs à plus de transparence en les obligeant par exemple à autoriser les candidats à consulter les copies d’examens de tous les autres candidats et même obtenir des copies scannées surtout que l’outil informatique facilite l’accès et l’archivage de toues les pièces liées aux tests de recrutement.
Alors pourquoi le pouvoir Algérien continu à favoriser systématiquement les pistonnés dans tous les recrutements ? La réponse peut être plus simple : c’est une affaire de DRA3E c’est une violence contre les intérêts de ceux qui n’ont pas de connivences avec leurs enfants.
J’ai focalisé mon analyse sur le piston aux recrutements car je crois que cela est le plus grand mal de l’Algérie puisque des compétents sont exclus et forcés à l’exil tandis que des incompétents occupent des postes clés et ne savent quoi faire de la responsabilité, comment expliquer que l’économie Algérienne dépendent encore à 98% des hydrocarbures malgré les ressources consommées par nos dirigeants ils n’ont pas pu encore construire une économie concurrentielle.
Avec des M$$ dépensés en surfacturation des autoroutes et re-ravalement de surfaces et se vantent de créer des postes d’emploi qui ne sont que temporaires jusqu’à la fin des projets. Ayez un peu nationalisme et investissez massivement ces réserves dans l'agriculture pour inonder les marchés extérieurs avec nos produits agricoles, mais qui prendra cette décision si c'est des harkis qui sont au pouvoir et obéissent aux puissances étrangères?
Puisque nos responsables sont incapables de gérer la manne financière pour relancer l’économie productive, ils ne leur reste qu’à distribuer de l’argent frais de la rente à chaque Algérien pour espérer que le peuple le pardonne, oui pourquoi les projets sont réalisés en consommant le triple ou le quadruple des budgets nécessaires ? Ce n’est pas l’Argent du peuple qui est détourné ? Donc donnez à chaque Algérien sa part de la rente pétrolière et gazière et il se débrouillera pour construire sa route et son hôpital ensemble avec ses compatriotes qui s’impliqueront pour la bonne gestion de leurs argents loin des surfacturations actuelles.
Mais le pouvoir actuel n’acceptera jamais de partager équitablement la rente entre tous les Algériens, c’est un pouvoir de colons qui a toujours prôné la violence pour rester en place et il ne sera délogé que par la lutte armée qui doit associer tous les nationalistes. Tous ceux qui aiment sincèrement L’Algérie, civils et militaires de l’ANP doivent s’impliquer pour amorcer un réel développement économique et une émancipation des libertés individuelles et collectives.
Je crains qu’une lutte armée féroce soit indispensable pour libérer l’Algérie du népotisme et de la dictature des néo-colonialistes, n'est ce pas que les colons ne sont renvoyés de notre pays que par la force? Qu'a ramené les luttes pacifiques des Ferhat Abbes, Mesali, les oulémas,... ces luttes démocratiques n'ont ramené que la désillusion au peuple Algérien.
Pourquoi la situation actuelle est semblable à celle d'avant 54?
La réponse vient d'elle même : qui gouverne le pays? N’est ce pas que le pouvoir réel en Algérie est constitué d’anciens officiers de l'armée française? N’est ce pas que ces généraux ont combattu l'ALN puis ils ont quitté l'armée française à la vielle de l'indépendance et placés au commandement de l'armée des frontières par De Gaulle pour gouverner l'Algérie indépendante et ainsi assurer la pérennité des intérêts coloniaux en Algérie.
De Gaulle avait déjà réfléchit à un autre modèle de néo colonialisme en plaçant des traîtres au pouvoir Algérien.
Expliquez moi comment un Algérien déserte en 1961 de l'armée française et se trouve au pouvoir Algérien en 1962? Ce n'est pas un Harki du fait qu'il a combattu les moudjahidine de 1954 à 1961?
Ces Harkis au pouvoir n’ont jamais participé à lutte de libération nationale que se soit de près ou de loin. C’est pour cette raison qu’ils refusent d’écrire l’histoire de l’Algérie puisque l’histoire les condamnera, ils n’avaient en aucun cas collaboré avec l’ALN au contraire ils l’ont combattu.
La preuve c’est qu’ils ne sont jamais entrés à l’intérieur du pays pour combattre aux cotés des moudjahidine, leurs troupes sont stationnées, préparées et équipés par De Gaulle depuis Ghardimao en Tunisie et Oujda au Maroc. Après le cessez le feu et en été 1962 ils sont rentrés au pays avec des véhicules blindées et des armes lourdes pour combattre des moudjahidine exténués par 7 ans de guerre féroce avec l’armée française, d’ailleurs il y a des preuves des accrochages entre l’ALN et cette armée des frontières dans les Aures et le canstantinois en Juillet 1962, sans oublier la guerre en Kabylie qui a fait 400 chahids en 1963.
Malheureusement cette armée des frontières est équipée d’armes modernes fournies par De Gaulle ce qui a permis à ces harkis de prendre le pouvoir.
Expliquez moi comment cohabiter avec ce pouvoir de Harkis.
Juste un petit exemple pour méditer sur les conséquences de laisser un pouvoir de Harkis gouverner le pays : MEHRI l’ancien SG du FLN a reconnu que l'arabisation en Algérie a été ordonnée à Boumediene sur injonction du général De Gaulle, Sarko y insiste encore sur l’arabisation pour qu'il n y est plus de cadre Algérien compétent qui ira à l'encontre de la domination de l'occident en Algérie. Je suis pas contre la langue arabe langue du coran, mais lorsque on insiste à tout arabiser jusqu'à enseigner la technologie en arabe pour y arriver à un enseignement médiocre, Alors il faut se poser des questions : qui est derrière la médiocrité du système éducatif Algérien.

Voir documents sur ces Harkis sur http://www.anp.org/
Pensez vous que la lutte armée est nécessaire pour libérer l'Algérie de ces Harkis au pouvoir?
Pensez vous qu'il est temps d'engager une lutte armée pour passer à la deuxième république?

L'Algérie s'achemine t-elle droit vers La guerre civile?
C'est possible surtout avec la crise financière des Sub-primes qui aura des répercussions sur la croissance mondiale. La récession de l'économie mondiale entraîner les prix du pétrole vers le bas ce qui créera une instabilité chez nous, surtout que les généraux s'accapareront des 133M$$ de réserve de change car ils penseront que se sera l'occasion ou jamais pour soit disant garantir l'avenir de leurs enfants.
Les généraux ne se contenterons plus de ce qu'ils détournent actuellement, ils passerons à s'accaparer de tout, ils ne laisseront plus rien au peuple. Je crois notre système économique et même politique sont parmi les plus faibles du monde, il n y a que la rente et la flambée des prix du pétrole qui assure sa cohésion, avec la manne financière actuelle tous le monde trouve son compte, les décideurs distribuent l'argent selon les postions de force influentes et tout le monde trouve son compte.
Croyez moi que le jour où il n' y aura plus d'argent à distribuer, ce pouvoir construit selon le partage de nos richesses s'éclatera en milices pour les règlements de comptes.
Si l'état n'aura plus d'argent, tous ses sbires de militaires se retourneront contre elle. Le peuple aussi se retournera contre ses oppresseurs : c'est ça la guerre civile.
Souvenez vous que le prix du pétrole a descendu jusqu'à 9$ dans les années 90, qu'elles étaient les conséquences : 200 000 morts.
Vu la fragilité de l'économie Algérienne et sa forte dépendance du pétrole : le chaos sera inévitable, la chute des prix du pétrole éclatera les alliances d'intérêts au sommet du pouvoir, induira une lutte entre les généraux et la scission de l'ANP ce qui mettra le feu à la poudrière des haines et rancoeurs emmagasinés par le peuple ce qui se soldera par des comportements revanchards à l'égards des cadres de l'état qui ont pratiqué la politique d'exclusion à l'égard des Algériens n'ayant pas de relations et de connivences avec les enfants du système, je crains que les recruteurs de SONATRACH, des sociétés pétrolière et des différentes institutions de l'état seront lynchés et subiront la vindicte populaire en conséquences de leurs agissements d'exclusion pratiqués à l'égard des enfants du bas peuple.
Excusez moi si j'ai exagéré en décrivant une image peinte d'horreurs sur le future de l'Algérie, je souhaite que je me suis trompé et que le future ne me donnera pas raison sur cette analyse.
Malheureusement l’Algérie n’a pas su comment tirer profit de la manne financière, au lieu de développer massivement l’agriculture saharienne, construire des barrages pour éviter les inondations et emmagasiner l’eau, tirer profit de l’énergie solaire, l’Algérie a gaspillé son argent dans infrastructures non productives (non créatrices d’emplois permanents ou de produits à lexportation) et pire elles nous a coûté les deux yeux de la tête du fait de pratiques de surfacturations.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 13 Oct - 12:58 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
modérateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2007
Messages: 74

MessagePosté le: Jeu 16 Oct - 20:43 (2008)    Sujet du message: Néo-colonialisme, Hogra Favoritisme : Quel Avenir en Algerie Répondre en citant

Croyez-vous que l'Algérie a été libérée du colonialisme?


Hélas non, mon cher frère. On s’est rendu compte dès les premières années de l’indépendance, que les mêmes pratiques et mœurs politiques coloniales avaient été reconduites par ceux qui se sont accaparés du pouvoir par la force des armes. J’avais dit il y a quelques années dans un article et sans aucune hésitation que l’indépendance chèrement acquise et tant attendue par un peuple assoiffé de justice et de liberté s’était transformée malheureusement en une simple algérianisation de la politique coloniale de la part des nouveaux gouvernants autochtones. Il n’y a pas eu de libération autre que territoriale car il n’y a jamais eu de rupture réelle avec le modèle colonial. Je me permettrais de dire que notre indépendance confisquée a été la continuation de la colonisation par les mêmes moyens mais avec des hommes différents. Par nos propres frères !
Dès les premiers mois de notre indépendance, les centres de torture de l’armée coloniale ont repris du service. Et cette fois-ci c’étaient des Algériens qui torturaient d’autres Algériens, avec les mêmes méthodes, le même zèle et la même haine.
Les premières « élections » de l’Algérie indépendante furent la continuité des élections de Neagelen, gouverneur de l’Algérie, dans les années 40 et spécialiste du trucage électoral. Et depuis, Neagelen a laissé des disciples indigènes, sans foi ni loi. Et cela perdure jusqu'au jour d'aujourd'hui.
Les caïds et bachaghas de la France coloniale ont été remplacés au fil des ans par de nouveaux potentats qui font la pluie et le beau temps dans l’Algérie profonde. Qui ne connait pas les beggarines de certaines villes et villages plus puissants que les dites « autorités locales » ?
Et comme durant la colonisation, nous avons des citoyens du 1er collège, membres de la Nomenklatura crasseuse et tous les larbins qui papillonnent autour, vivant dans un luxe révoltant, dans les quartiers chics, sous haute protection. Et les citoyens du 2e collège, le « ghachi » parqué dans les cités dortoirs des quartiers populaires, sous haute surveillance.
Ce sont toutes ces injustices et cette hogra accumulées depuis plusieurs décennies qui ont mené notre Algérie à ce désastre et à cette faillite sanglante.
Et c’est cette politique néo-coloniale encourageant la médiocrité et le larbinage qui a poussé nos compétences à fuir le pays.
Ces fléaux que sont le piston et la corruption sont hélas érigés en constantes nationales et institutionnalisés.
Et je pense que vous avez fait le tour des questions tant économiques que politiques, avec un cœur gros et je vous comprends aisément.
Je ne partage pas votre point de vue cependant quant aux moyens de changement. Non, l’action violente ne réglera pas la crise algérienne. Nous avons l’amère expérience des années 90 avec son bilan effroyable. Nous sommes en face d’un régime illégitime et criminel qui est né et s’est développé dans la violence. L’Histoire contemporaine est là pour nous rappeler les dizaines de milliers de victimes de ce système, de la prise du pouvoir sanglant de l’été 62 à nos jours en passant par le complément de coup d’Etat de 65, le pustch manqué de Zbiri en 67, les événements de Kabylie en 80, la sauvage répression des émeutes de la Casbah et de Constantine en 86, le massacre d’enfants et d’adolescents d’octobre 88, la guerre contre les civils depuis 92, le massacre des jeunes de Kabylie en 2001……..Et la liste reste ouverte. Il est passé maître dans la manipulation de la violence.
Je crois qu’il serait tout aussi criminel de notre part d’entrainer notre jeunesse dans une autre aventure sanglante. Plus jamais cela !
La crise algérienne est une crise éminemment politique et ne peut être réglée que politiquement. Tant que la question de la légitimité du pouvoir, en suspend depuis 62, n'est pas réglée, la crise perdurera et s'aggravera.
Il y a des moyens politiques intelligents pour forcer le régime à écouter son peuple. D’autres Nations sont passées par là et ont réussi, à moindres frais.
Mais pour arriver à cela, il y a un long chemin à faire.
Le régime actuellement est fort, car en face il n’y a pas de réelle opposition. C’est le vide sidéral.
Discutons ensemble des problèmes qui nous divisent, essayons de trouver un terrain d’entente sur des questions fondamentales et organisons-nous autour d’une plateforme commune de principes et de valeurs. Ce n'est qu'à partir de ce moment, que nous pourrons espérer lancer une véritable dynamique de changement pacifique du système politique et entrevoir la construction d’un Etat de Droit.
Il n’y a pas d’autre voie que celle du dialogue, de la concertation et du rassemblement des volontés sincères, en dehors de la stratégie du pouvoir, bien sûr.
C’est un homme politique tchèque dont le peuple était opprimé par le totalitarisme communiste qui disait : « Les seuls combats qu’on risque de perdre sont ceux qu’on n’ose pas engager ».
OSONS !
Fraternellement.
Salah-Eddine SIDHOUM.
Alger.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:57 (2017)    Sujet du message: Néo-colonialisme, Hogra Favoritisme : Quel Avenir en Algerie

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum de la Dignité et du Changement Index du Forum -> Appel aux Algériennes et Algériens -> La problématique économique et sociale Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com