Forum de la Dignité et du Changement Index du Forum
  S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion 
Se connecter pour vérifier ses messages privés
L'Algérie terre d'Islam ? Place des religions minoritaires.
Aller à la page: <  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum de la Dignité et du Changement Index du Forum -> Appel aux Algériennes et Algériens -> La place de la religion dans la République
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Brahim YOUNESSI


Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2008
Messages: 83

MessagePosté le: Mer 8 Oct - 21:35 (2008)    Sujet du message: L'Algérie terre d'Islam ? Place des religions minoritaires. Répondre en citant

Je me dois d'apporter une précision importante : Il faut distinguer dans ce que l'on appelle le droit musulman ce qui est d'origine divine et ce qui est doctrine, c'est à dire humain. Les sources du droit musulman sont, comme chacun sait : Le Coran, la Sunna, l'Ijma et le Qiyas. Certains y ajoutent le Ra'y appelé aussi Istihsan, l'Istislah, l' 'Urf (coutûme), le Taqlid ou à défaut l'Ijtihad. 

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 8 Oct - 21:35 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
simozrag


Hors ligne

Inscrit le: 13 Déc 2007
Messages: 22
Localisation: Burkina Faso

MessagePosté le: Mer 8 Oct - 21:54 (2008)    Sujet du message: L'Algérie terre d'Islam ? Place des religions minoritaires. Répondre en citant

Non, le droit canonique ne s'inspire pas des Ecritures. Il s'inspire du droit romain et des propos des papes. Evoquer le mariage ou le divorce ne veut pas dire régir ou réglementer le mariage et le divorce. La phrase de la Genèse que tu cites n'est pas une règle destinée à régir le mariage, la dot, la responsabilité du foyer, l'éducation des enfants, le divorce, le délai de viduité en cas de divorce ou de décès de l'époux. Et les successions, les vois-tu quelque part ? D'après toi, les règles de l'Islam seraient inutiles puisque tout était prévu dans les livres ou les messages antérieurs. Et lorsque Jésus leur dit (Jean 16.12) : J'ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le Paraclet sera venu, l'Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu'il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir." Les chrétiens eux-mêmes reconnaissent que le droit canonique n'est pas inspiré de Dieu. D'ailleurs l'objectif du débat est de démontrer que la laïcité, adaptable à la chrétienté, ne convient pas à l'Islam.
_________________
Ahmed Simozrag


Revenir en haut
Brahim YOUNESSI


Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2008
Messages: 83

MessagePosté le: Mer 8 Oct - 22:21 (2008)    Sujet du message: L'Algérie terre d'Islam ? Place des religions minoritaires. Répondre en citant

Désolé, les sources du droit canonique se trouvent d'abord dans le Nouveau testament. Il y a interaction entre le droit romain et le droit canon parce que le droit romain s'appliquait à l'église. Je le répète les sources doctrinales du droit canonique se trouvent dans les Evangiles. Et qui a dit que le droit canonique était inspiré de Dieu ? Certainement pas moi.

Revenir en haut
simozrag


Hors ligne

Inscrit le: 13 Déc 2007
Messages: 22
Localisation: Burkina Faso

MessagePosté le: Jeu 9 Oct - 11:59 (2008)    Sujet du message: L'Algérie terre d'Islam ? Place des religions minoritaires. Répondre en citant

Voici le sommaire du code du droit canonique, on peut vérifier. De toutes façons, je ne vois pas l'intérêt de la discussion :
CODE DE DROIT CANONIQUE

- Sommaire -
________________________________________
LIVRE I NORMES GÉNÉRALES (Cann. 1 - 6)
________________________________________
TITRE I LES LOIS DE L'ÉGLISE (Cann. 7 - 22)
TITRE II LA COUTUME (Cann. 23 -28)
TITRE III LES DÉCRETS GÉNÉRAUX ET LES INSTRUCTIONS (Cann. 29 - 34)
TITRE IV LES ACTES ADMINISTRATIFS PARTICULIERS (Cann. 35 - 93)
CHAPITRE I NORMES COMMUNES
CHAPITRE II LES DÉCRETS ET LES PRÉCEPTES PARTICULIERS
CHAPITRE III LES RESCRITS
CHAPITRE IV LES PRIVILÈGES
CHAPITRE V LES DISPENSES
TITRE V LES STATUTS ET LES RÈGLEMENTS (Cann. 94 - 95)
TITRE VI LES PERSONNES PHYSIQUES ET JURIDIQUES (Cann. 96 - 123)
CHAPITRE I LA CONDITION CANONIQUE DES PERSONNES PHYSIQUES
CHAPITRE II LES PERSONNES JURIDIQUES
TITRE VII LES ACTES JURIDIQUES (Cann. 124 – 128)
TITRE VIII LE POUVOIR DE GOUVERNEMENT (Cann. 129 - 144)
TITRE IX LES OFFICES ECCLÉSIASTIQUES (Cann. 145 - 196)
CHAPITRE I LA PROVISION DE L'OFFICE ECCLÉSIASTIQUE
Art. 1 LA LIBRE COLLATION
Art. 2 LA PRESENTATION
Art. 3 L'ÉLECTION
Art. 4 LA POSTULATION
CHAPITRE II LA PERTE DE L'OFFICE ECCLÉSIASTIQUE
Art. 1 LA RENONCIATION
Art. 2 LE TRANSFERT
Art. 3 LA RÉVOCATION
Art. 4 LA PRIVATION
TITRE X LA PRESCRIPTION (Cann. 197 - 199)
TITRE XI LE CALCUL DU TEMPS (Cann. 200 - 203)
LIVRE II LE PEUPLE DE DIEU
________________________________________
PREMIERE PARTIE LES FIDÈLES DU CHRIST (Cann. 204 - 207)
TITRE I OBLIGATIONS ET DROITS DE TOUS LES FIDÈLES (Cann. 208 - 223)
TITRE II LES OBLIGATIONS ET LES DROITS DES FIDÈLES LAÏCS (Cann. 224 - 231)
TITRE III LES MINISTRES SACRÉS OU CLERCS (Cann. 232 - 293)
CHAPITRE I LA FORMATION DES CLERCS
CHAPITRE II L'INSCRIPTION OU L'INCARDINATION DES CLERCS
CHAPITRE III LES OBLIGATIONS ET LES DROITS DES CLERCS
TITRE IV LES PRÉLATURES PERSONNELLES (Cann. 294 - 297)
TITRE V LES ASSOCIATIONS DE FIDÈLES (Cann. 298 - 339)
CHAPITRE I NORMES COMMUNES
CHAPITRE II LES ASSOCIATIONS PUBLIQUES DE FIDÈLES
CHAPITRE III LES ASSOCIATIONS PRIVÉES DE FIDÈLES
CHAPITRE IV NORMES SPÉCIALES POUR LES ASSOCIATIONS DE LAÏCS
DEUXIEME PARTIE LA CONSTITUTION HIÉRARCHIQUE DE L'ÉGLISE
SECTION I L'AUTORITÉ SUPRÊME DE L'ÉGLISE (Cann. 330 - 367)
CHAPITRE I LE PONTIFE ROMAIN ET LE COLLÈGE DES ÉVÊQUES
Art. 1 LE PONTIFE ROMAIN
Art. 2 LE COLLÈGE DES ÉVÊQUES
CHAPITRE II LE SYNODE DES ÉVÊQUES
CHAPITRE III LES CARDINAUX DE LA SAINTE ÉGLISE ROMAINE
CHAPITRE IV LA CURIE ROMAINE
CHAPITRE V LES LÉGATS DU PONTIFE ROMAIN
SECTION II LES ÉGLISES PARTICULIÈRES ET LEURS REGROUPEMENTS
TITRE I LES ÉGLISES PARTICULIÈRES ET LEURS AUTORITÉS (Cann. 368 - 430)
CHAPITRE I LES ÉGLISES PARTICULIÈRES
CHAPITRE II LES ÉVÊQUES
Art. 1 LES ÉVÊQUES EN GÉNÉRAL
Art. 2 LES ÉVÊQUES DIOCÉSAINS
Art. 3 LES ÉVÊQUES COADJUTEURS ET AUXILIAIRES
CHAPITRE III EMPÊCHEMENT ET VACANCE DU SIÈGE
Art. 1 LE SIÈGE EMPÊCHÉ
Art. 2 LE SIÈGE VACANT
TITRE II LES REGROUPEMENTS DES ÉGLISES PARTICULIÈRES
CHAPITRE I LES PROVINCES ET LES RÉGIONS ECCLÉSIASTIQUES (Cann. 431 - 459)
CHAPITRE II LES MÉTROPOLITAINS
CHAPITRE III LES CONCILES PARTICULIERS

CHAPITRE IV LES CONFÉRENCES DES ÉVÊQUES
TITRE III L'ORGANISATION INTERNE DES ÉGLISES PARTICULIÈRES (Cann. 460 - 572)
CHAPITRE I LE SYNODE DIOCÉSAIN
CHAPITRE II LA CURIE DIOCÉSAINE
Art. 1 LES VICAIRES GÉNÉRAUX ET ÉPISCOPAUX
Art. 2 LE CHANCELIER ET LES AUTRES NOTAIRES - LES ARCHIVES
Art. 3 LE CONSEIL POUR LES AFFAIRES ÉCONOMIQUES - L'ÉCONOME
CHAPITRE III LE CONSEIL PRESBYTÉRAL ET LE COLLÈGE DES CONSULTEURS
CHAPITRE IV LES CHAPITRES DE CHANOINES
CHAPITRE V LE CONSEIL PASTORAL
CHAPITRE VI LES PAROISSES, LES CURÉS ET LES VICAIRES PAROISSIAUX
CHAPITRE VII LES VICAIRES FORAINS
CHAPITRE VIII LES RECTEURS D'ÉGLISES ET LES CHAPELAINS
Art. 1 LES RECTEURS D'ÉGLISES
Art. 2 LES CHAPELAINS
TROISIEME PARTIE LES INSTITUTS DE VIE CONSACRÉE ET LES SOCIÉTÉS DE VIE APOSTOLIQUE (Cann. 573 - 606)
SECTION I LES INSTITUTS DE VIE CONSACRÉE
TITRE I NORMES COMMUNES À TOUS LES INSTITUTS DE VIE CONSACRÉE
TITRE II LES INSTITUTS RELIGIEUX (Cann. 607 - 709)
CHAPITRE I LES MAISONS RELIGIEUSES, LEUR ÉRECTION ET LEUR SUPPRESSION
CHAPITRE II LE GOUVERNEMENT DES INSTITUTS
Art. 1 LES SUPÉRIEURS ET LES CONSEILS
Art. 2 LES CHAPITRES
Art. 3 LES BIENS TEMPORELS ET LEUR ADMINISTRATION
CHAPITRE III L'ADMISSION DES CANDIDATS ET LA FORMATION DES RELIGIEUX
Art. 1 L'ADMISSION AU NOVICIAT
Art. 2 LE NOVICIAT ET LA FORMATION DES NOVICES
Art. 3 LA PROFESSION RELIGIEUSE
Art. 4 LA FORMATION DES RELIGIEUX
CHAPITRE IV OBLIGATIONS ET DROITS DES INSTITUTS ET DE LEURS MEMBRES
CHAPITRE V L'APOSTOLAT DES INSTITUTS
CHAPITRE VI LA SÉPARATION DES MEMBRES D'AVEC LEUR INSTITUT
Art. 1 LE PASSAGE D'UN INSTITUT À UN AUTRE
Art. 2 LA SORTIE DE L'INSTITUT
Art. 3 LE RENVOI DES MEMBRES
CHAPITRE VII LES RELIGIEUX ÉLEVÉS À L'ÉPISCOPAT
CHAPITRE VIII LES CONFÉRENCES DE SUPÉRIEURS MAJEURS
TITRE III LES INSTITUTS SÉCULIERS (Cann. 710 - 720)
SECTION II LES SOCIÉTÉS DE VIE APOSTOLIQUE (Cann. 731 - 755)
LIVRE III LA FONCTION D'ENSEIGNEMENT DE L'ÉGLISE
________________________________________
TITRE I LE MINISTÈRE DE LA PAROLE DE DIEU (Cann. 756 - 780)
CHAPITRE I LA PRÉDICATION DE LA PAROLE DE DIEU
CHAPITRE II LA FORMATION CATÉCHÉTIQUE
TITRE II L'ACTIVITÉ MISSIONNAIRE DE L'ÉGLISE (Cann. 781 - 792)
TITRE III L'ÉDUCATION CATHOLIQUE (Cann. 793 - 821)
CHAPITRE I LES ÉCOLES
CHAPITRE II LES UNIVERSITÉS CATHOLIQUES ET LES AUTRES INSTITUTS D'ÉTUDES SUPÉRIEURES
TITRE IV LES MOYENS DE COMMUNICATION SOCIALE ET EN PARTICULIER LES LIVRES (Cann. 822 - 832)
TITRE V LA PROFESSION DE FOI (Can. 833)
LIVRE IV LA FONCTION DE SANCTIFICATION DE L'ÉGLISE (Cann. 834 - 848)
________________________________________
PREMIERE PARTIE LES SACREMENTS
TITRE I LE BAPTÊME (Cann. 849 - 878)
CHAPITRE I LA CÉLÉBRATION DU BAPTÊME
CHAPITRE II LE MINISTRE DU BAPTÊME
CHAPITRE III LES PERSONNES À BAPTISER
CHAPITRE IV LES PARRAINS
CHAPITRE V PREUVE ET INSCRIPTION DU BAPTÊME CONFÉRÉ
TITRE II LE SACREMENT DE CONFIRMATION (Cann. 879 - 896)
CHAPITRE I LA CÉLÉBRATION DE LA CONFIRMATION
CHAPITRE II LE MINISTRE DE LA CONFIRMATION
CHAPITRE III LES PERSONNES À CONFIRMER
CHAPITRE IV LES PARRAINS
CHAPITRE V PREUVE ET INSCRIPTION DE LA CONFIRMATION
TITRE III LA TRÈS SAINTE EUCHARISTIE (Cann. 897 - 958)
CHAPITRE I LA CÉLÉBRATION EUCHARISTIQUE
Art. 1 LE MINISTRE DE LA TRÈS SAINTE EUCHARISTIE
Art. 2 LA PARTICIPATION À LA TRÈS SAINTE EUCHARISTIE
Art. 3 RITES ET CÉRÉMONIES DE LA CÉLÉBRATION EUCHARISTIQUE
Art. 4 TEMPS ET LIEU DE LA CÉLÉBRATION DE L'EUCHARISTIE
CHAPITRE II LA RÉSERVE ET LA VÉNÉRATION DE LA TRÈS SAINTE EUCHARISTIE
CHAPITRE III L'OFFRANDE POUR LA CÉLÉBRATION DE LA MESSE
TITRE IV LE SACREMENT DE PÉNITENCE (Cann. 959 – 997)
CHAPITRE I LA CÉLÉBRATION DU SACREMENT
CHAPITRE II LE MINISTRE DU SACREMENT DE PÉNITENCE
CHAPITRE III LE PÉNITENT
CHAPITRE IV LES INDULGENCES
TITRE V LE SACREMENT DE L'ONCTION DES MALADES (Cann. 998 - 1007)
CHAPITRE I LA CÉLÉBRATION DU SACREMENT
CHAPITRE II LE MINISTRE DE L'ONCTION DES MALADES
CHAPITRE III LES PERSONNES À QUI IL FAUT CONFÉRER L'ONCTION DES MALADES
TITRE VI L'ORDRE (Cann. 1008 – 1054)
CHAPITRE I LA CÉLÉBRATION ET LE MINISTRE DE L'ORDINATION
CHAPITRE II LES ORDINANDS
Art. 1 CE QUI EST REQUIS DES ORDINANDS
Art. 2 CE QUI EST REQUIS AVANT L'ORDINATION
Art. 3 LES IRRÉGULARITÉS ET AUTRES EMPÊCHEMENTS
Art. 4 DOCUMENTS REQUIS ET ENQUÊTE
CHAPITRE III INSCRIPTION ET ATTESTATION D'ORDINATION
TITRE VII LE MARIAGE (Cann. 1055 – 1165)
CHAPITRE I LE SOIN PASTORAL ET LES PRÉLIMINAIRES À LA CÉLÉBRATION DU MARIAGE
CHAPITRE II LES EMPÊCHEMENTS DIRIMANTS EN GÉNÉRAL
CHAPITRE III LES EMPÊCHEMENTS DIRIMANTS EN PARTICULIER
CHAPITRE IV LE CONSENTEMENT MATRIMONIAL
CHAPITRE V LA FORME DE LA CÉLÉBRATION DU MARIAGE
CHAPITRE VI LES MARIAGES MIXTES
CHAPITRE VII LA CÉLÉBRATION EN SECRET DU MARIAGE
CHAPITRE VIII LES EFFETS DU MARIAGE
CHAPITRE IX LA SÉPARATION DES ÉPOUX
Art. 1 LA DISSOLUTION DU LIEN
Art. 2 LA SÉPARATION AVEC MAINTIEN DU LIEN
CHAPITRE X LA CONVALIDATION DU MARIAGE
Art. 1 LA CONVALIDATION SIMPLE
Art. 2 LA SANATION RADICALE
DEUXIEME PARTIE LES AUTRES ACTES DU CULTE DIVIN
TITRE I LES SACRAMENTAUX (Cann. 1166 – 1172)
TITRE II LA LITURGIE DES HEURES (Cann. 1173 - 1175)
TITRE III LES FUNÉRAILLES ECCLÉSIASTIQUES (Cann. 1176 – 1185)
CHAPITRE I LA CÉLÉBRATION DES FUNÉRAILLES
CHAPITRE II LES PERSONNES AUXQUELLES DOIVENT ÊTRE ACCORDÉES OU REFUSÉES LES FUNÉRAILLES ECCLÉSIASTIQUES
TITRE IV LE CULTE DES SAINTS, DES SAINTES IMAGES ET DES RELIQUES (Cann. 1186 – 1190)
TITRE V LE VOEU ET LE SERMENT (Cann. 1191 - 1204)
CHAPITRE I LE VOEU
CHAPITRE II LE SERMENT
TROISIEME PARTIE LES LIEUX ET LES TEMPS SACRÉS
TITRE I LES LIEUX SACRÉS (Cann. 1205 - 1243)
CHAPITRE I LES ÉGLISES
CHAPITRE II LES ORATOIRES ET LES LES CHAPELLES PRIVÉES
CHAPITRE III LES SANCTUAIRES
CHAPITRE IV LES AUTELS
CHAPITRE V LES CIMETIÈRES
TITRE II LES TEMPS SACRÉS (Cann. 1244 - 1258)
CHAPITRE I LES JOURS DE FÊTES
CHAPITRE II LES JOURS DE PÉNITENCE
LIVRE V LES BIENS TEMPORELS DE L'EGLISE
________________________________________
TITRE I L'ACQUISITION DES BIENS (Cann. 1250 – 1272)
TITRE II L'ADMINISTRATION DES BIENS (Cann. 1273 – 1289)
TITRE III LES CONTRATS ET EN PARTICULIER L'ALIENATION (Cann. 1290 – 1298)
TITRE IV LES PIEUSES VOLONTES EN GENERAL ET LES FONDATIONS PIEUSES (Cann. 1299 - 1310)
LIVRE VI LES SANCTIONS DANS L'ÉGLISE
________________________________________
PREMIERE PARTIE LES DÉLITS ET LES PEINES EN GÉNÉRAL
TITRE I LA PUNITION DES DÉLITS EN GÉNÉRAL
TITRE II LA LOI PÉNALE ET LE PRÉCEPTE PÉNAL
TITRE III LE SUJET SOUMIS AUX SANCTIONS PÉNALES
TITRE IV LES PEINES ET LES AUTRE PUNITIONS
CHAPITRE I LES CENSURES
CHAPITRE III LES REMÈDES PÉNAUX ET LES PÉNITENCES
TITRE V L'APPLICATION DES PEINES
TITRE VI LA CESSATION DES PEINES
DEUXIEME PARTIE LES PEINES POUR DES DÉLITS PARTICULIERS
TITRE I LES DÉLITS CONTRE LA RELIGION ET L'UNITÉ DE L'ÉGLISE
TITRE II LES DÉLITS CONTRE LES AUTORITÉS ECCLÉSIASTIQUES ET LA LIBERTÉ DE L'ÉGLISE
TITRE III L'USURPATION DES CHARGES ECCLÉSIASTIQUES ET LES DÉLITS DANS L'EXERCICE DE CES CHARGES
TITRE IV LE CRIME DE FAUX
TITRE V LES DÉLITS CONTRE LES OBLIGATIONS SPÉCIALES
TITRE VI LES DÉLITS CONTRE LA VIE ET LA LIBERTÉ HUMAINES
TITRE VII NORME GÉNÉRALE
LIVRE VII LES PROCÈS
________________________________________
PREMIERE PARTIE LES JUGEMENTS EN GÉNÉRAL (Cann. 1400 - 1403)
TITRE I LE FOR COMPÉTENT (Cann. 1404 – 1416)
TITRE II LES DIVERS DEGRÉS ET GENRES DE TRIBUNAUX (Cann. 1417 – 1445)
CHAPITRE I LE TRIBUNAL DE PREMIÈRE INSTANCE
Art. 1 LE JUGE
Art. 2 LES AUDITEURS ET LES RAPPORTEURS
Art. 3 LE PROMOTEUR DE JUSTICE, LE DEFENSEUR DU LIEN ET LE NOTAIRE
CHAPITRE II LE TRIBUNAL DE DEUXIÈME INSTANCE

CHAPITRE III LES TRIBUNAUX DU SIÈGE APOSTOLIQUE

TITRE III LES RÈGLES DE FONCTIONNEMENT DES TRIBUNAUX (Cann. 1446 - 1475)

CHAPITRE I LA FONCTION DES JUGES ET DES MINISTRES DU TRIBUNAL

CHAPITRE II L'ORDRE DE L'EXAMEN DES CAUSES

CHAPITRE III DÉLAIS ET AJOURNEMENTS

CHAPITRE IV LE LIEU DU JUGEMENT

CHAPITRE V L'ADMISSION DES PERSONNES À L'AUDIENCE, LA RÉDACTION ET LA CONSERVATION DES ACTES
TITRE IV LES PARTIES DANS LA CAUSE (Cann. 1476 – 1490)
CHAPITRE I LE DEMANDEUR ET LE DÉFENDEUR
CHAPITRE II LES PROCUREURS JUDICIAIRES ET LES AVOCATS
TITRE V LES ACTIONS ET LES EXCEPTIONS
CHAPITRE I LES ACTIONS ET LES EXCEPTIONS EN GÉNÉRAL (Cann. 1491 – 1500)
CHAPITRE II LES ACTIONS ET LES EXCEPTIONS EN PARTICULIER
DEUXIEME PARTIE LE PROCÈS CONTENTIEUX
SECTION I LE PROCÈS CONTENTIEUX ORDINAIRE
TITRE I L'INTRODUCTION DE LA CAUSE
CHAPITRE I LE LIBELLE INTRODUCTIF D'INSTANCE (Cann. 1501 – 1512)
CHAPITRE II LA CITATION ET LA NOTIFICATION DES ACTES JUDICIAIRES
TITRE II LA LITISCONTESTATION (Cann. 1513 – 1516)
TITRE III L'INSTANCE (Cann. 1517 – 1525)
TITRE IV LES PREUVES (Cann. 1526 – 1586)
CHAPITRE I LES DÉCLARATIONS DES PARTIES
CHAPITRE II LA PREUVE DOCUMENTAIRE
Art. 1 LA NATURE ET LA VALEUR PROBANTE DES DOCUMENTS
Art. 2 LA PRODUCTION DES DOCUMENTS
CHAPITRE III LES TÉMOINS ET LES TÉMOIGNAGES
Art. 1 LES PERSONNES QUI PEUVENT ÊTRE TÉMOINS
Art. 2 L'ADMISSION ET L'EXCLUSION DE TÉMOINS
Art. 3 L'INTERROGATOIRE DES TÉMOINS
Art. 4 LA VALEUR DES TÉMOIGNAGES
CHAPITRE IV LES EXPERTS
CHAPITRE V LE TRANSPORT SUR LES LIEUX ET LA RECONNAISSANCE JUDICIAIRE
CHAPITRE VI LES PRÉSOMPTIONS
TITRE V LES CAUSES INCIDENTES (Cann. 1587 – 1597)
CHAPITRE I LES PARTIES DÉFAILLANTES
CHAPITRE II L'INTERVENTION DE TIERS DANS LA CAUSE
TITRE VI LA PUBLICATION DES ACTES, LA CONCLUSION DE LA CAUSE ET LA DISCUSSION DE LA CAUSE (Cann. 1598 – 1606)
TITRE VII LES PRONONCÉS DU JUGE (Cann. 1607 – 1618)
TITRE VIII LES MOYENS D'ATTAQUER LA SENTENCE (Cann. 1619 – 1640)
CHAPITRE I LA PLAINTE EN NULLITÉ CONTRE LA SENTENCE
CHAPITRE II L'APPEL
TITRE IX LA CHOSE JUGÉE ET LA REMISE EN L'ÉTAT (Cann. 1641 – 1648)
CHAPITRE I LA CHOSE JUGÉE
CHAPITRE II LA REMISE EN L'ÉTAT
TITRE X LES DÉPENS ET L'ASSISTANCE JUDICIAIRE GRATUITE (Can. 1649)
TITRE XI L'EXÉCUTION DE LA SENTENCE (Cann. 1650 – 1655)
SECTION II LE PROCÈS CONTENTIEUX ORAL (Cann. 1656 – 1670)
TROISIEME PARTIE QUELQUES PROCÈS SPÉCIAUX
TITRE I LES PROCÈS MATRIMONIAUX (Cann. 1671 – 1707)
CHAPITRE I LES CAUSES EN DÉCLARATION DE NULLITÉ DE MARIAGE
Art. 1 LE FOR COMPÉTENT
Art. 2 LE DROIT D'ATTAQUER LE MARIAGE
Art. 3 LA FONCTION DES JUGES
Art. 4 LES PREUVES
Art. 5 LA SENTENCE ET L'APPEL
Art. 6 LE PROCÈS DOCUMENTAIRE
Art. 7 NORMES GÉNÉRALES
CHAPITRE II LES CAUSES DE SÉPARATION DES ÉPOUX
CHAPITRE III LE PROCÈS POUR LA DISPENSE D'UN MARIAGE CONCLU ET NON CONSOMMÉ
CHAPITRE IV LE PROCÈS EN PRÉSOMPTION DE LA MORT D'UN CONJOINT
TITRE II LES CAUSES DE DÉCLARATION DE NULLITÉ DE L'ORDINATION SACRÉE (Cann. 1708 – 1712)
TITRE III LES MOYENS D'ÉVITER LES PROCÈS (Cann. 1713 – 1716)
QUATRIEME PARTIE LE PROCÈS PÉNAL (Cann. 1717 – 1731)
CHAPITRE I L'ENQUÊTE PRÉALABLE
CHAPITRE II LE DÉROULEMENT DU PROCÈS
CHAPITRE III L'ACTION EN RÉPARATION DES DOMMAGES
CINQUIEME PARTIE LA PROCÉDURE DES RECOURS ADMINISTRATIFS ET DE RÉVOCATION OU DE TRANSFERT DES CURÉS
SECTION I LE RECOURS CONTRE LES DÉCRETS ADMINISTRATIFS (Cann. 1732 – 1739)
SECTION II LA PROCÉDURE DE RÉVOCATION OU DE TRANSFERT DES CURÉS (Cann. 1740 – 1752)
CHAPITRE I LA PROCÉDURE DE LA RÉVOCATION DES CURÉS
CHAPITRE II LA PROCÉDURE DU TRANSFERT DES CURÉS
Source : http://www.vatican.va/archive/FRA0037/_INDEX.HTM
_________________
Ahmed Simozrag


Revenir en haut
Brahim YOUNESSI


Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2008
Messages: 83

MessagePosté le: Jeu 9 Oct - 12:24 (2008)    Sujet du message: L'Algérie terre d'Islam ? Place des religions minoritaires. Répondre en citant

Salam, Azul,

Pas d'intérêt. Sans doute. Merci pour le Code. N'allons pas plus loin que le titre II du Code, à savoir la coutûme. Cann 24 §1 qui stipule que : "Aucune coutûme contraire au droit divin ne peut obtenir force de loi". En effet, passons à autre chose.


Revenir en haut
jnsplu


Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2008
Messages: 62

MessagePosté le: Ven 7 Nov - 02:48 (2008)    Sujet du message: L'Algérie terre d'Islam ? Place des religions minoritaires. Répondre en citant

rahim YOUNESS a écrit:
Je me dois d'apporter une précision importante : Il faut distinguer dans ce que l'on appelle le droit musulman ce qui est d'origine divine et ce qui est doctrine, c'est à dire humain. Les sources du droit musulman sont, comme chacun sait : Le Coran, la Sunna, l'Ijma et le Qiyas. Certains y ajoutent le Ra'y appelé aussi Istihsan, l'Istislah, l' 'Urf (coutûme), le Taqlid ou à défaut l'Ijtihad.





Certains jusristes subdivisent le droit musulman en deux catégories : Les sources transmissibles et les sources "intellectuelles"' (al masadir al naklia oual massadir al 3aklia).

Les premières sont le Coran,  la sunna et la troisième  l'Idjma3' qui est une doctrine sur laquelle se sont accordés les théologiens de l'une trois périodes ("3ossour") ayant succédé au prophète. Puis l'Idjmâ fut "scellé" en raison de l'impossibilité de le réaliser vu l'expansion atteinte par l'empire musulman et les moyens de communication de l'époque qui ne le permettaient plus.

S"il est possible de transgresser les sources intellectuelles en se référant à un avis contraire il ne peut en être ainsi pour les sources transmises ou transmissibles dont l'idjma3', auquelles on ne peut déroger, car s'agissant de règles immuables et qui sont à la source de l'analogie et de la doctrine en général. L'idjmaâ tient sa force notamment,  d'un hadith du prophète qui stipule :"Ma communauté ne s'accordera pas sur l'erreur" (La tattafikou oummati 3ala aldhalala). Du moment qu'il y 'a donc consensus c'est considéré comme répondant aux critères  de fiabilité prévus par le Hadith et constituant ainsi une source quasi divine.

Le musulman doit obéir à Dieu, en souscrivant aux préceptes du Coran, à son prophète en souscrivant aux prescriptions du prophète et a ceux investis de pouvoir parmi les musulmans. "O croyants, obeissez à Dieu, au prophète et à ceux d'entre vous investis de commandement et si vous si un désaccord à lieu entre vous sur un fait, remettez vous en à Dieu et à son prphète si vous croyez en Dieu et en le dernier jour". Coran.

Le musulman ne peut faire dautre choix que d'accepter le jugement de Dieu et de son prophète. "Que non, ils ne croiront point, que s'ils te font juge de leurs différends et qu'ensuite ils ne trouvent aucun malaise en leur for intérieur quant à ce que tu aura statué et l'acceptent totalement". Coran. Le moindre petit malaise sur les dispositions édictées par le prophète risquent de mettre en péril la foi du muluslman.

"Les croyants n'ont d'autre choix lorsque Dieu et son prophète décident d'une chose que dire nous avons entendu, nous nous exécutions".Coran.

Dans ce contexte, le droit musulman ne peut être comparé au droit canon ou canonique, car son élaboration s'est faite soit du temps du prophète, par le Coran ou la sunna, soit par le Idjmaa. Les dispositions doctrinales 
postérieures ne touchent qu'a des détails de pure forme, mais jamais à l'essentiel. 
_________________
http://www.jnsplu.venez.fr/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:03 (2017)    Sujet du message: L'Algérie terre d'Islam ? Place des religions minoritaires.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum de la Dignité et du Changement Index du Forum -> Appel aux Algériennes et Algériens -> La place de la religion dans la République Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com