Forum de la Dignité et du Changement Index du Forum
  S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion 
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Elhogra de chez nous.
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum de la Dignité et du Changement Index du Forum -> Appel aux Algériennes et Algériens -> La démocratie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
EL-DJOHER


Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2008
Messages: 14
Localisation: Alger

MessagePosté le: Mar 18 Mar - 11:18 (2008)    Sujet du message: Elhogra de chez nous. Répondre en citant

Essalamoualikom chers compatriotes.

Je comprends le désaroi du compatriote  Cherif et je suis de tout coeur avec vous mon fils. Hacha le FLN. Ces gens là ont construit un autre FLN après avoir détruit le vrai, celui qui s'était levé contre elhogra et l'injustice. Excusez-moi, mon fils mais je réalise que vous ne savez pas ce que c'est que le nazisme du colonialisme. Si les Algériens avaient leurs droits, ils ne se seraient pas soulevés contre une grande puissance au prix de leur vie. Il fallait obtenir l'indépendance pour que nos enfants soient heureux. Malheureusement le FLN a eu une autre histoire comme celle du du petit chaperon-rouge et le loup. Comme disent certains compatriotes, il faut dire La fin de Libération Nationale et ce nouveau FLN a sali le premier, le vrai de 54. C'est une équipe qui collaborait avec le colonisateur . elle a écarté et assassiné les nationalistes. A travers ses vantouses qui nous suce le sang, un autre colonialisme s'est installé dès 62. Les anciens combattants ont été remplacés par des bandits recrutés par le colonisateur quand l'indépendance arrivaient et puis d'autres qui n'avaient pas souffert avec le peuple ont pris la place. Les anciens moudjahines ont été nommés gardes forêstiers ou plantons comme s'ils les punissaient d'avoir obtenu l'indépendance. Les femmes de nos Chouhadas ont fait femmes de ménages pour ne pas laisser leurs enfants mourir de faim.Voilà le travail du nouveau FLN. Le vrai FLN 54 est lui même victime. Le peuple a été touché par le documentaire de nos compatriotes déportés en Calédonie. est-ce qu'on avait parlé de ces algériens qui avaient souffert pour l'Algérie avant ce documentaire? Est-ce qu'on a parlé de Malta et cayenne aussi ? Non; nos parents nous disaient " attention, si c'est pas Malta c'est Cayenne" . Ils avaient peur pour nous tellement que c'était un aller sans nouvelle ni retour. Le colonialisme, mon fils, je ne le souhaite même pas à un ennemi, c'est atroce et depuis 62, ses vantouses nous suce le sang. c'est la suite mon fils mais avec un autre visage. C'est le loup avec la tenue de la grand-mère du petit chaperon-rouge. S'il s'agissait d'un seul homme, il ya lontemps qu'on aurait fini avec cette gangrène.
Mon fils, il ne faut pas envier l'exil. Ce qu'il faut c'est s'unir pour arranger le pays. C'est enlever cette hogra à tous les niveaux. On a vu que les massacres des années 90 ont été copiés sur ceux du colonisateur; C'est horrible et qu'est-ce que ça prouve ? Maintenant il faut une bonne organisation et l'union des Algériens. nous avons de grands militants qui cherchent le bien du peuple et qui ont le coeur qui brûle comme nous. il y en a mon fils . il ne faut pas se décourager. Je sais que ce n'est pas facile . Notre pays a ses serveaux dont profitent les autres pays; elle a des mains fortes qui construisent ailleurs; elle a la force de sa jeunesse qui sert malheureusement ailleurs et dans l'humiliation et l'indignité. L'Agérie a besoin de ses enfants et ses enfants ont besoin d'elle. 
je dis courage, courage, courage pour mettre la main dans la main.
Cordialement à vous tous.
 
_________________
La haine ne doit pas avoir de place parmi nous. Aimez- vous les uns les autres.
( Ancienne infirmière du maquis de la révolution).


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ Yahoo Messenger Skype
Publicité






MessagePosté le: Mar 18 Mar - 11:18 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
anouar


Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2008
Messages: 22
Localisation: algerie

MessagePosté le: Sam 19 Avr - 20:26 (2008)    Sujet du message: Elhogra de chez nous. Répondre en citant

Cela ,vraiment soulage! merci,vous méritez le titre de moudjahida ,votre sincérité le prouve,bonne continuation, continuez à écrire , ce genre de réflexion , la jeunesse algérienne en a besoin .MERCI
_________________
la transparence , mère des vertus rétablira l'ordre et emmènera la paix.


Revenir en haut
EL-DJOHER


Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2008
Messages: 14
Localisation: Alger

MessagePosté le: Ven 25 Avr - 11:04 (2008)    Sujet du message: Elhogra de chez nous. Répondre en citant

Assalamoualaikoum,
Je suis attristée et révoltée au plus profond de mon être parceque j'ai lu ; le jeune de 23 ans qui a tenté de se suisider d'une manière qui interpelle les consciences... S'amputer d'un organe qui définit son sexe est horrible. Dans notre société cela a un sens. Il n'est plus la peine de porter le nom d'homme alors qu'il est incapable de fonder un foyer, de garder sa dignité d'homme. Supprimer sa partie d'homme c'est à dire qu'il ne vaut rien en tant qu'homme ; c'est mettre fin à l'espoir d'une descendance. En plus c'est le 2ème suicide de ce genre. Je n'arrive pas à trouver de mots. Mais où sommes-nous et qui sommes-nous devenus? Voilà ce qu'ont du peuple les assoiffées de pouvoir qui ne pensent qu'aà eux et leur famille. Le les maudis du matin jusqu'au soir. Ils ont réussi à voler les bien du peuple à profiter de toutes richesses, à rendre pays tout pauvre, à rabaisser le peuple, à l'occuper par les problémes de régionalisation comme ce qui s'est passé récemment au M'Zab. Moi tout ça me monte la tension. Je suis hypertendue.
Ecoutez mes enfants, mes frères et soeurs, nous n'avions pas fait la révolution on nous divisant. Nous étions algériens un point c'est tout. Les origines, on ne se cassait pas la tête pour cela parceque nous étions tous des frères et soeurs. Turk, Andalous, Juifs, Chaouis, Kabyles, Arabes Phiniciens, Grecs, Romains, Francs, Espagnoles, Italiens, Français et la liste est longue, l'essentiel nous étions des Algériens contre le colonialisme. Peut importe pour nous la langue parlée. Alors le problème de la langue est l'affaire de nos ontellectuels. Laissons-les travailler dans le calme et pour le bien de notre pays. Il n'existe pas de pays qui n'a qu'une seule langue ; mais ils arrivés à cerner leurs problèmes. Alors nos intellectuels ont le devoir d'arriver à une solution qui unira le peuple et non le diviser pour faire plaisir à ces démons que je maudis. Ces malfaiteurs qui tuent le peuple à petit feu et à grand feu...
Alors j'insiste sur l'union des Algériens honnêtes qui ont le pays dans le coeur. Notre Algérie doit revenir aux bonnes valeurs. Aidez-vous les uns les autres et attention au chacun pour soi. Non avant on ne prenait pas un bon repas si le voisin n'a pas les moyens sans le partager avec lui. Prenez soin des personnes âgées comme nous le faisions dans l'ancien temps on ne regrette pas le bon geste ou de faire du bien mais ce qu'on regrette c'est de faire du mal parce qu'on ne peut pas revenir au passé pour le réparer.
Je sais que ce que je dis là doit faire rire les vampirs que nous avons. Notre campatriote très courageux D. Benchenouf voit très juste au sujet du futur président. Nous voyons que Ouayahia a réaparu parceq qu'on lui prépare le trône doré. Nous savons comment il a étudié et comment il l'ont préparé certains généraux pour les servir. C'est leur prochain poulin. Ces gens là n'ont aucune pitié pour le peuple. Comme il dit le fils K2, il faut se manifester de l'Est à l'Ouest, du Sud au Nord. Toute l'Algérie du peuple et non l'Algérie des briguants. Mais dans le calme pas pour casser ou brûler ces notre bien, ce n'est pas le leur car leur bien est bien protégé. Je vous embrasse tous et faites que notre pays soit sauvé, pour un peuple qui y sera heureux.
_________________
La haine ne doit pas avoir de place parmi nous. Aimez- vous les uns les autres.
( Ancienne infirmière du maquis de la révolution).


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ Yahoo Messenger Skype
modérateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2007
Messages: 74

MessagePosté le: Ven 25 Avr - 20:47 (2008)    Sujet du message: Elhogra de chez nous. Répondre en citant

Oua Alaykum Essalam, chère sœur Djoher,
Je comprends votre colère qui est aussi la mienne devant la déliquescence de notre société qui a perdu ses repères et  l’état de désarroi de notre jeunesse, cet énorme et riche potentiel humain qui s’autodétruit et s’effrite.
Je crois que la Nation Algérienne est arrivée à une étape très dangereuse qui risque de lui être fatale si nous ne prenons pas nos responsabilités et laissons faire les choses.
Le régime algérien est l’un des rares  au monde (avec le Zimbabwe et la Corée du Nord),  a avoir détruit les  fondements culturels, sociaux et moraux de la Nation.
Nous avons connu les dictatures de Franco en Espagne, de Salazar au Portugal, des colonels en Grèce, du Shah en Iran, de Videla en Argentine, de Pinochet  au Chili, de Hafedh El Assad en Syrie, de Benali en Tunisie…. Aucune de ces dictatures n’a touché aux fondements culturels, sociaux et moraux de sa Nation, malgré la répression parfois sauvage subie par leurs peuples.  Il existait une autorité, des lois respectées, un civisme, une  morale, une justice JUSTE, une école formatrice de citoyens. En un mot : il existait un ETAT.
Les faits tragiques sont là.  Une corruption institutionnalisée qui fait des ravages, une économie moribonde perfusée grâce au pétrole, une violence politique qui dure depuis 17 ans et qui a fait plus de 200 000 morts, une école stérile qui forme des diplômés analphabètes, une justice instrumentalisée, une jeunesse sans présent ni avenir qui s’automutile,  se suicide en mer ou  se fait kamikaze. Triste constat pour une Algérie qui avait tous les moyens (tant humains que matériels) pour se développer et s’épanouir. Bien sûr, les  thuriféraires du régime et leurs beggarines viendront nous présenter des chiffres (faux) et des listes de « réalisations » : des routes, des écoles, des usines, des logements….. Je reprendrais les sages paroles d’Aimé Césaire pour  dire à ces larbins de l’imposture : « On me lance à la tête des faits, des statistiques, des kilomètres de routes, de canaux, de chemins de fer. Moi je parle de millions d’hommes à qui on a inculqué savamment la peur, le complexe d’infériorité, le tremblement, l’agenouillement, le désespoir, le larbinage ».
Entièrement d’accord avec vous, chère sœur, quand vous appelez à l’union et au retour à nos valeurs. Sans cela, aucune action ne sera efficiente pour libérer ce pays de cette colonisation interne crasseuse et criminelle.
Le peuple qui a combattu la France coloniale et le NATO est-il devenu à ce point impuissant ? Cette Nation qui a enfanté Didouche, Abane, Ben Boulaïd et Ben M’Hidi est-elle devenue stérile au point de lui imposer des mercenaires politiques et  des hommes « aux sales besognes » pour présider à sa destinée demain ?
La question reste posée !
Fraternelles et respectueuses salutations.
Salah-Eddine Sidhoum


Revenir en haut
zem85


Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2008
Messages: 29

MessagePosté le: Dim 27 Avr - 15:32 (2008)    Sujet du message: Elhogra de chez nous. Répondre en citant

Bonjour à tous.


Il est clair que dans un régime oligarchique (Les riches commandes et les pauvres n'ont aucune place pour la contestation face aux décisions des premiers) comme le notre, les dominants ne feront que de perpétuer leur dominations à travers le temps pour continuer à jouir de leurs privilèges. Je comprends, l'espoir de nos collègues internautes, mais il serait en vain d'attendre que les choses changent d'elle même.
Il me semble que la situation actuelle est le résultat d'antagonismes entre des groupes sociaux qui ont portés certains au sommet de l'Etat et d'autres non. Nous sommes d'accord sur le fait que les choses ont commencés dés 62, mais peut on dire que le "vrai" FLN (comme le dit el-djoher) aurait fait les choses mieux que ce qu'ils sont maintenant ? Question qui nécessite une réponse hasardeuse. Toujours est-il que le constat est catastrophique actuellement. Je ne pense pas qu'on puisse imputer le problème actuel uniquement à l'absence de volonté de notre dirigeant. Ils ont une responsabilité énorme. Ils n'ont rien fait pour rendre notre pays meilleurs, ni même moins pire, cela est clair. Mais l'évolution de la société algérienne est singulière, et j'ai l'intime conviction qu'il y a des événements historiques, politiques qui ont contribues à nous mettre dans cet état des choses. L'enjeu est de décoder ce qui est caché, de comprendre, comment et pourquoi on est-on arrivés là. Pour ensuite réfléchir sur l'éventuelle sortie possible.


Bien à vous.

Nacer


Revenir en haut
EL-DJOHER


Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2008
Messages: 14
Localisation: Alger

MessagePosté le: Lun 28 Avr - 11:46 (2008)    Sujet du message: Elhogra de chez nous. Répondre en citant

Assalamoualaikoum ,
Tout d’abord je  redis mon grand merci  au cher  frère  Salah-Eddine Sidhoum  pour nous avoir donné l’occasion de nous exprimer, et par ce biais personnellement j’ai repris espoir en constatant que les enfants de ce pays, les bons Algériens, ne sont pas tous morts ou exilés ou emprisonnés. Je vous remercie vivement pour cette réponse qui donne aussi de l’espoir. Tout ce que vous avez dit est très juste et c’est ce que nous pensons mais malheureusement je me demande très souvent où sont les Algériens honnêtes et capables d’écarter ces monstres, qui nous font seulement peur en s’aidant de « la fameuse el’kaida, fille de l’amérique »  avec laquelle ils partagent les biens du peuple.  Ce qui me révolte toujours est  que les Algériens qui avaient dans le passé affronté une grande puissance étaient bien jeunes : de  1830 à 1954, je ne pas citer leurs noms tellement que la liste est longue. 
Oui c’est vrai que le système  a bien réussi à abrutir nos enfants. Quand on a l’occasion de discuter avec les jeunes pourtant soit disant diplômés, on est abasourdi par leur niveau, même pas la culture générale que nous avions collégiens indigènes que nous étions, sans parler des lycéens d’antan... Un peuple repose en premier sur l’éducation et la culture, et voilà comment  les ennemis internes du pays ont pu parvenir à nous casser. Nous sommes en train d’assister à une vraie danse d’ignorants qui malmènent le peuple pour en faire de simples objets.
On s’amuse à envoyer des professeurs à l’étranger pour soit disant les former ; nos jeunes  se réjouissent de leur absence parce qu’ils sont inconscients. N’est-ce pas du gaspillage et une occasion de se partager la semblante bourse ? Pourquoi alors ne pas faire venir des formateurs sur place puisque l’argent existe et nos professeurs seront formés sur place ; ainsi tout ce gaspillage sera utilisé pour le bien de nos universités. Il y a d’importants intellectuels Algériens dans tous les domaines aussi bien restés au pays que ceux qui sont à l’étranger et qu’on a fait fuir ; pourquoi ne pas les charger de prendre les responsabilités et les formations en main dans le pays. Mettons fin à cette affreuse mascarade, de grâce… Le pays a besoin d’un grand changement. Que les bonnes consciences se réveillent. Mes chers frères, sœurs et enfants, nous avons l’air d’être un troupeau de moutons guidé par quelques vautours aveugles, au fond ils sont rien  comme on dit bêtes et méchants ; mais les NATIONALISTES réussiront inchAllah  à les effacer. Ah si l’époque de mes 16 ans revenait avec le patriotisme que la jeunesse avait ! Ressaisissez-vous mes enfants et combattez l’ignorance. Et que vive notre chère Algérie ; et comme a dit notre cher frère Salah-Eddine Sidhoum : « pour un changement  radical et pacifique ».
Merci aux bonnes consciences et que Dieu vous aide à sortir l’Algérie de ce fleuve des eaux usées pire que celui d’El-Harrach hachakoum ; on a tellement senti ses odeurs sans brancher, et j’ai bien peur que cette fois-ci avec l’aide de l’amérique, ces bandits nous fassent  boire ces eaux.
Je vous embrasse de tout cœur.
_________________
La haine ne doit pas avoir de place parmi nous. Aimez- vous les uns les autres.
( Ancienne infirmière du maquis de la révolution).


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ Yahoo Messenger Skype
modérateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2007
Messages: 74

MessagePosté le: Mar 29 Avr - 18:43 (2008)    Sujet du message: Elhogra de chez nous. Répondre en citant

Chère sœur Djoher
C’est un vrai bonheur de vous lire. Vous êtes l’expression vivante, et surtout agissante, d’une idée de l’Algérie. Cette chère, chère Algérie.
Je devrais dire plutôt que vous êtes de ces sources de vie qui irriguent notre identité. Et qui nourrissent notre savoir être. Merci ma chère sœur, vous qui avez combattu pour que les enfants de notre pays vivent dignes et fiers et qui continuez à nous prodiguer la bonne parole. Dans tous vos textes, même lorsque vous exprimez toute la force de votre colère contre ceux qui ont mal agi contre notre peuple, vous ne parlez que d’amour, de bonté, d’altruisme. Vous insufflez l’âme de notre identité dans cet espace de liberté et de dignité. Votre ton rassure et apaise. Cela ne réduit en rien l’aspiration montante à la libération et à la justice. Bien au contraire. .
J’ai le privilège d’avoir 57 ans. C’est un privilège parce que j’ai gardé dans ma mémoire d’enfant étonné, et fortement ébranlé, le souvenir d’un temps où tous les Algériens et toutes les Algériennes étaient ce que vous êtes restée.
Ma chère sœur, sœur dans ma patrie et sœur dans la petite lueur d’humanité qui nous éclaire encore. C’est un vrai bonheur de vous lire, parce que vous me restituez un espoir qui m’avait été arraché. L’espoir que les sacrifices de vos compagnons de lutte n’ont pas été vains. Des femmes et des hommes existent encore, qui refusent de se laisser pervertir par l’air empoisonné qu’ils respirent. Avec vous, avec notre cher frère Salah Eddine Sidhoum, avec tous ces Algériens et ces Algériennes de tous ancrages qui se lèvent, avec notre grande richesse qu’est la jeunesse algérienne, nous parviendrons à redonner la vie et la dignité à notre peuple ! J’en suis convaincu. Grâce à vous et à tous ceux et celles qui sont comme vous.
 
Djamaleddine Benchenouf


Revenir en haut
modérateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2007
Messages: 74

MessagePosté le: Mar 29 Avr - 23:42 (2008)    Sujet du message: Elhogra de chez nous. Répondre en citant

A l’intention de notre frère Cherif Ouchène,
Nous comprenons parfaitement votre colère et votre révolte, cher frère Cherif. Nous sommes des millions à souffrir de cette hogra imposée par ce régime illégitime. Mais nous ne pouvons comprendre et accepter, dans ce modeste espace de dignité, vos dérapages verbaux et les termes virulents utilisés (rédigés sous l’effet de la colère, nous en sommes sûrs) . Nous avons clairement proclamé, haut et fort, que ce forum était celui de toutes les Algériennes et de tous les Algériens, sans exclusion aucune et qu’aucune censure ne serait pratiquée, aux seules conditions pour les intervenants du respect de l’Ethique politique et de la dignité humaine.  C’est pour ces raisons objectives que nous avons décidé, cher frère, de supprimer votre message. Le forum vous reste ouvert cependant dans le cadre d’un débat serein et respectueux de toutes et de tous, sur les voies et moyens de rassembler les Algériennes et les Algériens autour de valeurs et de principes acceptés par tous et d’enclencher une dynamique populaire en vue d’un changement radical et pacifique.
Je crois, cher frère que nous ne devons pas répondre à la violence du régime par la violence, y compris verbale. Tout comme nous ne devons pas répondre par l’insulte à ses insanités qui ne datent pas d’aujourd’hui. Notre regretté Président du GPRA, Benyoucef Benkhedda, rahimahou Allah, me racontait comment s’était déroulé le tristement célèbre congrès du CNRA à Tripoli, au lendemain du cessez-le-feu du 19 mars 62, et comment  des bravaches, planqués aux frontières, se sont comportés, usant d’obscénités et d’insultes, leurs armes de poing posées sur la table. Des comportements de bandits et de voyous. Et ce sont ces mêmes voyous qui lâcheront leurs bataillons contre ce qui restait de notre glorieuse ALN durant l’été 62 pour prendre le pouvoir dans un bain de sang et de larmes et  mener l’Algérie vers cette tragique FAILLITE SANGLANTE.
Rassemblons-nous autour des principes fondamentaux qui nous unissent et qui ont fait la force de notre peuple durant la guerre de libération.
Ensemble, déclenchons cette dynamique populaire de changement pacifique. Ce régime, quitte à me répéter, n’est fort que de par notre faiblesse. Des régimes despotiques, beaucoup plus intelligents, ont fini par s’effondrer devant la volonté populaire.
Permettez-moi enfin de vous dire que je ne suis pas du tout d’accord avec vous quand vous exigez d’un régime illégitime de vous retirer votre nationalité. L’Algérie est la terre de toutes les Algériennes et de tous les Algériens. Plus d’un million d’hommes et femmes s’est sacrifié pour cette terre de nos ancêtres. Et ce n’est pas ce régime illégitime, quels que soient ses moyens répressifs, qui nous exilera ou nous empêchera de nous exprimer.
Ensemble, luttons pacifiquement pour redonner espoir à notre jeunesse déboussolée.
Ensemble, luttons  pacifiquement pour arracher les droits légitimes de notre peuple.
Ensemble, luttons pacifiquement pour un ETAT de DROIT.
« Les seuls combats qu’on risque de perdre sont ceux qu’on n’ose pas engager ».
Fraternellement.
Salah-Eddine Sidhoum


Revenir en haut
OUCHENE


Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2008
Messages: 1
Localisation: Ain-Kercha

MessagePosté le: Mer 30 Avr - 09:03 (2008)    Sujet du message: Elhogra de chez nous. Répondre en citant

Bonjour ou Bonsoir, M. Salah-Eddine SIDHOUM.
Je vous remercie de votre orientation.
Je voudrais vous dire une chose que vous devrez vous mettre dans la tête vous et toutes les algériennes et tous les algériens. Il faut ôté de votre tête qu’un jour ce pouvoir vous écoutera pacifiquement ! Ce pouvoir vous écoutera honnêtement ! Ce pouvoir reconnaîtra qu’il a perdu et son peuple ne veut plus de lui ! Ils (FLN, ONM et RND) ne reculeront jamais quitte à nous exterminer tous et nous remplacer par des chinois. Avec toutes ces révoltes et ces émeutes quotidiennes et rien n’a changé. Pire, ils nous torturent de plus en plus.. C’est des sourds et des aveugles. C’est des murs en béton armé qu'il faudrait démolir par tous les moyens y compris la dynamite.  
C’est par le mal qu’on guéri le mal. Tout ce qui est pris par la force doit être restitué par la force. Ces mercenaires nous ont confisqué et piétiné notre indépendance. Pour la récupérer il faut une autre révolution. C’est comme ça que je raisonne moi. Excusez moi Mesdames et Messieurs, de mon comportement. Ce pays je l’ai aimé plus que la prunelle de mes yeux. Il est mon cœur qui bat. Malheureusement, des voyous qui n’ont aucun lien avec mon Algérie m’ont ôté cet amour et cette fierté.
Il faut trouver une autre stratégie pour lutter contre ces occupants. Merci.
Chérif OUCHENE
d’Ain-Kercha
 

 


Revenir en haut
zem85


Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2008
Messages: 29

MessagePosté le: Mer 30 Avr - 12:46 (2008)    Sujet du message: Elhogra de chez nous. Répondre en citant

Autre stratégie ?quelle est-il ?

Je suis un peu sceptique quand à l'argument de la révolution. Il me semble que les révolutions sont le résultat d'un moment dans l'histoire d'un pays ou les choses sont favorable pour la révolution.
Pour la France en 1789, il y avait des intellectuels qui alimentaient des critiques contre la royauté, mais ils avaient aussi un projet de société (Droit de l'homme, propriété privé ect...)
Or une révolution anarchique n'aurait donner à rien puisqu'il n'y a pas de fond, juste une expréssion d'une mal vie. Prenons pour exemple la russie de 1917 ou les pays africains qui se font réprimés

Nous sommes tous en colère et pleins de rage face à ce qui se passe, mais il ne faut pas remplacer le mal actuel par un autre "mal" d'un type nouveaux. Il est nécessaire d'avoir un projet de société solide.

Salam.


Nacer


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:48 (2017)    Sujet du message: Elhogra de chez nous.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum de la Dignité et du Changement Index du Forum -> Appel aux Algériennes et Algériens -> La démocratie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5  >
Page 1 sur 5

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com